Langue :

 

Langue :

 

Filtrer

Poupée-leurre parachutiste Rupert Normandie anglais

Ref : GBE001
Poupée Ruppert Normandie GB (1).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (1).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (2).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (3).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (4).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (5).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (6).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (7).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (8).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (9).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (10).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (11).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (12).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (13).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (14).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (15).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (16).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (17).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (18).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (19).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (20).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (21).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (22).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (23).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (24).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (25).JPG
  • Poupée Ruppert Normandie GB (26).JPG

Poupée/leurre "Gingerbread Men" de parachutiste, plus communément appelée "RUPERT", absolument complète avec toutes ses suspentes et sa voilure dorsale pliée à l'intérieur. La poupée de fabrication anglaise datant de 1944 est en toile de jute épaisse, mesure environ 80 cm et représente "grossièrement" un homme. Sur chaque extrémité des membres et de la tête se trouve un lien de serrage en coton. Ces cinq parties étaient à l'époque rembourrées de sable afin de donner une forme plus réelle à la poupée. L'arrière comporte quatre volets/rabats (sur l'un d'entre eux se trouve cousu un morceau de papier avec un chiffre "6085"), dont les extrémités sont pourvues d'œillets métalliques en laiton, et servent à loger le parachute dorsal. La cordelette en coton, d'origine, qui ferme les rabats es toujours présente. Le parachute est en coton, de couleur blanc, sur lequel se trouvent plusieurs marquages circulaires (apposés par un tampon noir) du fabricant ainsi que deux inscriptions de chiffre ("3442" et "3414") au crayon de bois et mesure environ 130 cm de circonférence. La cheminée comporte une bande de tissu blanche avec couture circulaire rouge et fermée par un morceau de matériau de même facture que le reste de la voilure. Les suspentes (au nombre de dix), complètes et dans leurs longueurs d'origine sont en cordelette de couleur marron. Le largage de ces mannequins dépendaient d'une opération ultra-secrète mise en œuvre par les Alliés, nommée "Titanic" (Titanic III plus précisément : opération dévolue pour les troupes aéroportées), qui envisageait le survol par les bombardiers "Halifax" de la RAF au dessus des différentes régions de Normandie à l'aube du Jour J. Un peu plus de 500 "poupées" furent jetées sur la Normandie (dans le secteur au sud de Caen : Bénouville et Ranville ainsi que dans la péninsule du Cotentin dans la région de Sainte-Mère-Eglise ainsi qu'à proximité de Saint-Lô) dans la nuit du 5 au 6 juin 1944 (ainsi que pour l'opération "Market-Garden", en Hollande, en septembre 1944) pour semer le trouble au niveau de l'état major allemand et créer une certaine panique dans les rangs des soldats stationnés sur les différentes zones de largage. Cette poupée est rentrée dans la légende grâce au film de Darryl F. Zanuck, "Le Jour le plus Long", avec notamment le très célèbre acteur américain, John Wayne. La poupée utilisée dans le film et qui n'a absolument rien à voir avec une poupée originale (dont nous proposons à la vente au magasin et sur notre site une reproduction à l'identique) a été réalisée spécifiquement pour le tournage et fabriquée en France. De superbe facture, elle représente quasiment à l'identique un parachutiste américain dans son uniforme (en tenue de saut) et avec tous ses différents équipements et harnais de parachute. Cette poupée originale fait partie d'un lot de trois cartons récupérés en Angleterre au début des années 80 dans un ancien dépôt de la RAF et qui n'ont jamais été utilisées (pour notre plus grand bonheur dans la mesure où quasiment l'intégralité de celles parachutées sur la Normandie n'ont pas survécu à la guerre et furent détruites immédiatement). Il est d'ailleurs à noter que les poupées présentaient dans les différents musées normands et français proviennent également toutes de ce même lot. Une autre poupée de ce lot ainsi que l'emballage d'un des cartons est représentée et photographiée dans le livre "Les parachutistes du Jour-J : Les Britanniques - Les Canadiens - Les Français", de Jean Bouchery, Editions Histoire et Collections, page 86. Une poupée de ce lot fut vendue il y a quelques années à la vente aux enchères du musée de Royan pour 6.800,00 €. Pièce de "musée" historique et rarissime. RARE A SAISIR.

Notre sélection : Oui
Prix : VENDU