Langue :

 

Langue :

 
 

ATTENTION !

Le matériel allemand vendu sur le site sont des pièces de collection, destinées principalement aux collectionneurs, musées, métiers du théâtre et du cinéma, et n'ont pas pour objet de faire l'apologie d'une idéologie ou d'un parti politique, passé ou présent.
Enfin nous rappelons que le port ou l'exhibition d'uniformes, d'insignes ou d'emblèmes rappelant ceux d'organisations ou de personnes responsables de crimes contre l'humanité est interdit. Article R 645-1 du code pénal.

Filtrer

Dérive avion Junkers Ju 52 Luftwaffe allemand

Ref : ALE52
Derive juncker 52 allemand (1)
  • Derive juncker 52 allemand (1)
  • Derive juncker 52 allemand (2)
  • Derive juncker 52 allemand (3)
  • Derive juncker 52 allemand (4)
  • Derive juncker 52 allemand (5)
  • Derive juncker 52 allemand (6)
  • Derive juncker 52 allemand (7)
  • Derive juncker 52 allemand (8)
  • Derive juncker 52 allemand (9)
  • Derive juncker 52 allemand (10)
  • Derive juncker 52 allemand (11)
  • Derive juncker 52 allemand (12)
  • Derive juncker 52 allemand (13)
  • Derive juncker 52 allemand (14)
  • Derive juncker 52 allemand (15)
  • Derive juncker 52 allemand (16)
  • Derive juncker 52 allemand (17)
  • Derive juncker 52 allemand (18)
  • Derive juncker 52 allemand (19)
  • Derive juncker 52 allemand (20)
  • Derive juncker 52 allemand (21)
  • Derive juncker 52 allemand (22)
  • Derive juncker 52 allemand (23)
  • JU52-7
  • JU52-8
  • JU52-1
  • JU52-6
  • JU52-5
  • JU52-4
  • JU52-3
  • Ju52

Exceptionnelle dérive d'avion de transport, Junker Ju 52, absolument complète avec sa peinture d'origine sur ses doubles faces. Le Junkers Ju 52, surnommé "Tante Ju" par les allemands, était un avion de transport, en tôle ondulé (aluminium), de l'armée de l'air allemande "Luftwaffe". Fabriqué par la firme allemande "Junkers" au début des années 30, il était utilisé aussi bien comme avion de transport civil et militaire (matériel et parachutistes) que comme bombardier, au cours de la Seconde Guerre mondiale. Il possédait trois moteurs en étoile 9 cylindres refroidis par air et avait un rayon d'action de 870 km. La dérive est comme tout le reste de l'avion, fabriqué en tôle ondulé et peinte avec un gris/vert foncé, typique du gris de la Luftwaffe et mesure 200 cm de hauteur x 170 cm à la base et 35 cm de largueur pour un poids d'environ 20 kg. En son centre a été peint réglementairement, une large croix gammée 113 x 113 cm, superbement peinte au pistolet, à l'aide d'une peinture noir mat et d'un liseré blanc sur tout le pourtour de la croix (3 cm de large). Sur la partie supérieure de la dérive a été peint à la main, également réglementairement, un triangle (cet insigne tactique, indique la 3ème position de l'avion dans l'escadrille, en général piloté par le commandant en charge de la formation lors de la sortie aérienne; voir photos d'époque en pièces jointes) correspond de 51 cm de hauteur sur 41 cm à la base, à l'aide d'une peinture jaune vive, entouré d'un liseré blanc (1 cm de large). A la base de ce triangle, se trouve d'origine et d'époque, un morceau d'aluminium non peint (8 x 11 cm), riveté par douze petits rivets et qui servait de réparation, suite à un impact transversal sur la dérive de l'avion, probablement lors d'une mission en territoire occupé. La face côté gauche est dans un état exceptionnel, tout comme sa peinture d'usine et ses deux peintures (croix et triangle), qui ont gardés quasiment 100% de leur peinture d'origine. Sur l'autre face, côté droit, on retrouve exactement la même peinture d'usine, la croix gammée et le triangle de formation, tout comme la petite réparation d'aluminium. Sur la partie gauche de la croix gammée, au niveau du départ de la branche, se trouve un large impact, probablement causé par un tir de DCA ennemi lors d'une énième mission. La peinture sur cette face est toujours dans un superbe état de conservation mais de moindre qualité par rapport à l'autre face non impacté. Les deux éléments d'attaches pour relier la dérive à l'avion sont toujours présents. Nous n'avons malheureusement que peu d'informations sur cette pièce d'avion exceptionnelle. En 1944 l'avion aurait été touché et endommagé lors d'une mission en territoire ennemi, comme peut le prouver l'impact sur la dérive, il aurait alors volé pendant un labs de temps puis aurait été forcé d'effectuer un atterrissage d'urgence dans les environs de Salzburg, ne pouvant rallier son aérodrome d'origine. L'avion, inutilisable, aurait été partiellement démonté par la population civile locale, qui aurait gardée certaines pièces dont celle-ci, en vu de réparation de toiture ou de bâtiment. Heureusement, cette "fin" tragique n'eu jamais lieu et la dérive resta des décennies remisée et conservée chez l'habitant. Elle refit surface il y a une dizaine d'années et fut acquise par un collectionneur. Après de maintes recherches auprès de musées de renoms et/ou de collectionneurs chevronnés sur le thème de l'aviation allemande de la Seconde Guerre mondiale, nous n'avons pas pu référencer une autre dérive de Junkers Ju 52, en version militaire, qui soit dans ce même état de conservation, toujours dans sa peinture d'origine d'usine et ayant pu conserver tous ces insignes et emblèmes peints d'origine. Il s'agit donc bien ici d'une pièce de collection d'avion UNIQUE AU MONDE. Pièce en dépôt-vente, merci de nous contacter avant tout achat en ligne afin que l'on puisse également organiser l'enlèvement (la livraison lors d'une bourse aux armes est possible); le transport volumineux et coûteux pouvant être un problème. UNE SEULE ET UNIQUE OPPORTUNITÉ D’ ACQUÉRIR POUR UN  MUSÉE OU UN COLLECTIONNEUR, UNE PIÈCE DE COLLECTION D'AVIATION ALLEMANDE, AUSSI SYMBOLIQUE QU'HISTORIQUE ! A NE PAS MANQUER !!

Notre sélection : Oui
Prix : PRIX-SUR-DEMANDE