Langue :

 

Langue :

 

Filtrer

Paire titles Le Régiment de la Chaudière canadien

Ref : CAI019
DSC_0035-[1600x1200]
  • DSC_0035-[1600x1200]
  • DSC_0036-[1600x1200]
  • DSC_0037-[1600x1200]
  • DSC_0038-[1600x1200]

Paire de titles d'épaule brodés, homogènes, du célèbre "Régiment de la Chaudière" Canadien, de fabrication anglaise. Cette paire n'a jamais été cousue et se trouve à l'état neuve de stock et fait partie d'un paquet qui se composait de six paires (voir photo). Le régiment entra en action le 6 juin 1944 lors du débarquement de Normandie en tant que membre de la 5éme Brigade d'infanterie canadienne, au sein de la 2éme Division d'infanterie canadienne. Commandé par le lieutenant-colonel Paul Mathieu, le "Régiment de la Chaudière" débarqua à Bernières-sur-Mer (Juno Beach) sitôt après "The Queen's Own Rifles of Canada" surprenant la population locale qui ne s'attendait pas à rencontrer des troupes francophones parmi les forces alliées. Avec le commando Kieffer, il fut le seul régiment francophone à participer aux opérations du débarquement du 6 juin. Le soir du Jour J, le régiment avait atteint tous ses objectifs, mais dut se replier parce que les autres unités de la ligne de front n'ont pu progresser aussi loin que lui à l'intérieur des terres. Le régiment participa ensuite à la bataille de Caen, subissant de nombreuses pertes dans la lutte pour la prise de l'aérodrome de Carpiquet, le 4 Juillet 1944. L'aérodrome était un des objectifs réussis du Jour J, mais dut être abandonné suite au repli. Le régiment tint ensuite différentes positions de défense. Il participa aux actions de la bataille de l'Escaut, notamment dans les actions de la poche de Breskens, entre le 6 octobre 1944 et le 3 novembre 1944. La ville de Zwolle aux Pays-Bas fut par ailleurs libéré par Léo Major, membre du régiment, lors d'une mission spéciale. Peu courant d'autant plus dans cet état. La vente ne comprend qu'une seule paire. Profitez de ce petit lot que nous venons de récupérer et de son prix attractif comparativement au marché actuel. Les paires d'insignes, d'autant plus homogènes, qu'ils soient anglais ou canadiens sont devenus excessivement difficile à trouver de nos jours. A SAISIR.

Prix : 95,00 €